Crédits : Bertrand Bodin - Département de l'Isère
Crédits : Bertrand Bodin - Département de l'Isère
Crédits : Bertrand Bodin - Département de l'Isère

Espace Naturel Sensible de l'Etang de Côte-Manin

Lieu

38140 Saint-Blaise-du-Buis

Informations

04 76 65 65 00

m.stblaise@wanadoo.fr

Gratuit.

Pour toute visite avec un groupe constitué de plus de 15 personnes (scolaires, structures sociales…), réservez ici

Un sentier au bord de la Fure permet de découvrir une passe à poissons et un étang créé au 18ème siècle pour les besoins de l’industrie.

Un site préservé pour son intérêt écologique, grâce à la volonté de l’ACCA de St Blaise, désireuse de sauvegarder son caractére sauvage et naturel. Cet étang colmaté, progressivement condamné, envahi par les ligneux et déserté par le gibier d’eau a été recréé dans cet espace humide, depuis 2002, par les chasseurs buissards. ‘’Si la Fure nous était contée ‘’: De la longue histoire de cette rivière survivent quelques plans d’eau et de nombreux canaux qui nous parlent du travail des hommes de cette ‘’vallée singulière’’. 25km d’industries à la fin du XIXe siècle – grâce à une bonne gestion de l’eau - force motrice - par le’’ syndicat des usiniers’’- 67 usines recensées ! Au Rivier, les tissages Faure et Guinet, s’échelonnaient à flanc de côteau: une usine –couvent où travaillaient 200 ouvrières au début du XXe siècle ! Un étang artificiel constituait une réserve d’eau pour actionner les turbines qui assuraient le fonctionnement de l’usine : telle est l’origine de l’étang de la Côte Manin. Si le nom de Côte Manin vous intrigue, regardez comme est pentue en ce lieu la rive gauche de la Fure et ce toponyme de ‘’côte ‘’se retrouve en amont : Côte Pommier, Côte des Sablières comme en aval Côte Fournier : Fournier, Manin, des noms de famille assez communs dans la région. En 2005 cet étang est devenu propriété de la commune de St Blaise du Buis; en 2007 il est labellisé E. N. S. et un plan de préservation et d’interprétation de la sensibilité du milieu est établi, une démarche de sauvegarde rejointe par la commune d’Apprieu en 2012. La restauration de cet étang a été réalisée en lien avec la société de pêche qui a aménagé la ‘’passe à poissons’’ en donnant à ce site un grand intérêt ichtyologique.