Les hauts Plateaux Crédits : Inspiration Vercors

Réserve Naturelle Les Hauts Plateaux du Vercors

Lieu

Maison du parc du Vercors

38250 Lans-en-Vercors

Informations

04 76 94 38 26

info@pnr-vercors.fr

Groupe adulte : gratuit
Groupe enfant : gratuit
Adulte : gratuit
Enfant : gratuit

Pour toute visite avec un groupe constitué de plus de 15 personnes (scolaires, structures sociales…), réservez ici

Unique par sa taille de 17000 hectares, la Réserve des Hauts-Plateaux s’étend sur 10% du territoire du Parc naturel régional du Vercors. Elle est aujourd’hui la plus vaste réserve terrestre de France métropolitaine.

Plaine de Chamailloux © Boudin DavidComprise entre 1050 m et 2341 m d’altitude (avec le Grand Veymont en point culminant), elle subit des influences climatiques très contrastées, à la charnière entre les Préalpes du nord et celles du sud. Une forte présence humaine saisonnière l’a façonnée depuis la préhistoire. Et si le pastoralisme s’y pratique depuis plus de mille ans, l’activité de randonnée est désormais largement développée. Aujourd’hui marquée par une alternance d’alpages et de forêts, la Réserve possède la plus grande forêt de pins à crochets des alpes calcaires et une flore riche de quelques 738 espèces. La vie animale est discrète mais foisonnante. On peut observer la plupart des espèces montagnardes : marmotte, tétras-lyre, aigle royal, chamois… ainsi que des espèces plus rares comme le lagopède alpin, le lièvre variable, le loup, la chouette chevêchette ou la chouette de Tengmalm. Certaines espèces comme le bouquetin des Alpes, le vautour fauve, le gypaète barbu ou la marmotte ont fait l’objet de réintroductions au cours des dernières années. Bien que la Réserve conserve aujourd’hui un aspect sauvage, elle nécessite une gestion quotidienne, assurée par le Parc du Vercors. Des travaux sont régulièrement menés pour préserver la faune, la flore, les milieux naturels et le patrimoine bâti. D’autres travaux facilitent le travail des éleveurs (captage de sources...). La présence constante de cinq gardes techniciens permet, entre autres, d’assurer l’accueil et l’information des randonneurs, ainsi qu’une mission de surveillance et de suivi scientifique. Ouvert à tous, cet espace de liberté nécessite d’être protégé, respecté et placé sous la bienveillance de chaque visiteur… L’aménagement volontairement faible et un balisage restreint demandent un certain engagement sur le terrain : l’utilisation de boussoles et de cartes est indispensable. Les conditions naturelles (relief karstique, change­ments climatiques brusques…) peuvent rapide­ment s’avérer dangereuses. N’hésitez pas à contacter les accompagnateurs en montagne, formés et compétents, qui travaillent en partenariat avec le Parc.