Maculinea nausithous - G.Delcourt - Lo Parvi Crédits : Maculinea nausithous - G.Delcourt - Lo Parvi
Aporia crataegi - J.M.Ferro - Lo Parvi Crédits : Aporia crataegi - J.M.Ferro - Lo Parvi
Calopteryx splendens - G.Delcourt - Lo Parvi Crédits : Calopteryx splendens - G.Delcourt - Lo Parvi
Cephalanthera rubra - R.Quesada - Lo Parvi Crédits : Cephalanthera rubra - R.Quesada - Lo Parvi
Cistude venant d'éclore - R.Quesada - Lo Parvi Crédits : Cistude venant d'éclore - R.Quesada - Lo Parvi
Libelloïdes coccajus - M.De Groot - Lo Parvi Crédits : Libelloïdes coccajus - M.De Groot - Lo Parvi
Lithospermum purpuro-caeruleum - R.Quesada - Lo Parvi Crédits : Lithospermum purpuro-caeruleum - R.Quesada - Lo Parvi
Rainette Arboricole - R.Quesada - Lo Parvi Crédits : Rainette Arboricole - R.Quesada - Lo Parvi
Senecio paludosus - R.Quesada - Lo Parvi Crédits : Senecio paludosus - R.Quesada - Lo Parvi

Réserve naturelle régionale des étangs de Mépieu

Lieu

38510 Creys-Mépieu

Informations

04 74 92 48 62

Pour toute visite avec un groupe constitué de plus de 15 personnes (scolaires, structures sociales…), réservez ici

Sur la réserve naturelle, la succession de milieux humides (étangs, tourbières, mares) et de milieux secs (pelouses sèches, landes à genévrier, formations à buis, boisements de chênes) constitue un paysage typique de l'Isle Crémieu.

En chiffres : 161 hectares, 85 habitats, 650 espèces de plantes, 180 espèces d’oiseaux, 35 espèces de mammifères, 49 espèces de libellules Cette mosaïque de milieux est un élément fondamental expliquant l'intérêt du site. Un des facteurs de cette diversité est l'eau : de son absence (pelouses sèches) à sa présence progressive (zones marécageuses puis étangs) ou variable (rives inondées temporairement), elle conditionne l’installation des espèces en fonction de leurs exigences (la Tortue cistude qui vit dans les zones humides et se reproduit dans les pelouses sèches est une bonne illustration de cette complémentarité). Depuis de nombreuses générations, ce site est le support d’activités agricoles, halieutiques et cynégétiques qui ont modelé les milieux et influé sur la présence des espèces. Durant une trentaine d’années, le changement des pratiques traditionnelles a entraîné une dégradation des espaces naturels. La gestion mise en place dans la Réserve Naturelle Régionale s’effectue avec les acteurs locaux et institutionnels dans le cadre d’un comité consultatif de gestion, dans le but de transmettre aux générations futures les richesses de notre patrimoine naturel. Les choix d’interventions s’orientent vers des pratiques raisonnées visant à maintenir des espaces ouverts par fauche, pâture et contrôle des niveaux d’eau. La gestion de la réserve doit permettre en effet de conserver la mosaïque d'habitats, symbole du patrimoine naturel et culturel, caractéristique de l'Isle Crémieu. Cette diversité d’habitats permet d’accueillir un grand nombre d’espèces dont de très nombreuses considérées comme patrimoniales. Une attention particulière est portée aux espèces rares pour lesquelles la réserve joue un rôle important en terme de population (Tortue cistude, Rainette verte, Pulsatille rouge, Laîche de Bohême, Oseille maritime). Le gestionnaire organise chaque année de nombreuses visites guidées pour faire découvrir la réserve au grand public et aux scolaires.